mardi 21 novembre 2017  |
Recherche
dans
| Actualités | Guide Produits | Portfolios architectes | Archibat la revue  
   
 
Newsletter
Opinions/débats
Diaporamas
Concours
Réglementation
Dossier du mois
Annuaires
Diaporamas
 
Parcours Architectural
Notre dame
Résultat architectural de deux contraintes physiques, la contrainte horizontale imposée par l’étroitesse du terrain et la contrainte verticale définie...
 
Agenda
Du 15 au 24 Décembre 2017
Le Salon de la Décoration et du Design, dardéco 2017
Lieu : Parc des Expositions et Centre de Commerce International de Tunis
Voir tous les salons
 
Accueil | Actualités | National | Le Mémorial de la Révolution par les étudiants de l'U.T.C, une architecture d'émotion
Le Mémorial de la Révolution par les étudiants de l'U.T.C, une architecture d'émotion
 
En commémoration du 6ème anniversaire de la Révolution Tunisienne le département Architecture de l’Université Privée Tunis Carthage a organisé une exposition qui s’est tenue du 16 au 18 janvier 2017 à la Galerie de l’Information de l’avenue Habib Bourguiba de Tunis. Pour l'inauguration, les étudiants, leurs professeurs et les invités ont eu le plaisir d'accueillir Majdouline Cherni, Ministre de la Jeunesse et des Sports, architecte de formation, qui a été impressionnée par la créativité et la richesse des projets. L’exposition a réuni les projets et les maquettes des étudiants de l’École d’architecture de l’UTC qui ont été réalisés dans le cadre du concours “Mémorial de la Révolution Tunisienne”.




Pour donner aux étudiants l’opportunité de mettre en pratique les savoirs acquis à l’Université et pour leur permettre de présenter leur projet à un public de professionnels, l’UTC a organisé un concours pour les étudiants de 4e et 5e année Architecture. Leur objectif a été de concevoir le projet d’un mémorial de la révolution qui prendrait place sur l’avenue Habib Bourguiba, espace symbolique de la Révolution du Jasmin. « L’idée aujourd’hui est de pouvoir matérialiser et installer ce mémorial sur le terre-plein central de l’Avenue Habib Bourguiba, idéalement en face du Théâtre municipal, et en faire une référence architecturale à très forte symbolique » explique pour sa part M. Khaldoun Ben Taarit, président de l’Université Tunis Carthage.

Les 56 étudiants réunis en équipe de quatre ont travaillé sous la direction de l’architecte et professeur Travis Price. Célèbre architecte américain et auteur de plusieurs ouvrages T. Price est notamment spécialiste des édifices mémoriaux. Les étudiants ont également joui de l’expérience d’architectes tunisiens et américains qui ont collaboré au projet en accompagnant les équipes durant toute la semaine du concours dans des ateliers intensifs.

Dans un premier temps les seize équipes étaient tenues à rédiger un poème ou un texte qui devait par la suite être transfiguré en œuvre architecturale. Chaque projet se devait donc d’être une architecture d’émotion mais aussi une œuvre construction adaptée à l’avenue Habib Bourguiba. Placée au cœur du centre ville leur construction se doit donc d’être « présente » mais sans pour autant déranger l'environnement immédiat. Enfin, le mémorial se devait de présenter une transition, puisqu’à une extrémité de l’avenue on trouve la grande horloge, symbole de l’époque de Ben Ali, et à l’autre extrémité la statue de Ibn Khaldoun, symbole d’une période florissante. Une tâche ardue pour ces étudiants qui ont tout de même relevé le défi avec brio. Commentant les divers projets T. Price a déclaré avoir « été impressionné par les projets très bien pensés et l’imagination des étudiants tunisiens ».

Le jury, constitué d’enseignants en Architecture tunisiens et américains, a décerné le premier prix du concours au projet intitulé « The flight of voices » de Sonia Ben Yahia, Mohamed Béchir Chafra, Zeineb Smaoui et Mohamed Dardouri. Œuvre métaphorique, ce mémorial de 50 m. de long et 6 m. de large représente le grondement du peuple face à l’oppression. L’union du peuple est représentée par des modules en acier soudé de forme triangulaire qui jaillissent d’un puits sombre, symbole de l’oppression politique. La forme de plus en plus légère des triangles d’aciers soudés et leur élévation vers le ciel représente la voix de la population qui se libère petit à petit pour enfin crier à ses droits. Très impressionné par les travaux présentés dans le cadre du concours, T. Price a annoncé qu’ils seront exposés dans une grande salle appartenant à l’Ordre des architectes de Washington.





« The flight of voices »

 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE
L'Appel de Dorra Ismaïl & Mehdi Dellagi – architectes
Pour la construction d’un logement plus soutenable
Matinée conférences - débats : Profession Architecte en Tunisie
Le 27 octobre 2017 à l'ENAU
Les Rencontres Africa 2017
 
 
http://www.archibat.info/
Dossier du mois
Revêtements de façade
Chaque façade confère au bâtiment une identité spécifique par l’emploi de divers revêtements en perp ...
Archibat la revue
Présentation
Vente & Abonnement
Revue de presse
 
Partenaires
Accueil | Flux RSS | Publicité | Référencez-vous sur Archibat | Newsletter | Contactez-nous | Plan du site
© 2008 Architecture, Bâtiment, Communication | création site web Positif Tunisie - Tous droits réservés
hacklink faydaları wordpress indir sexs shop hacklink elektronik sigara