lundi 10 décembre 2018  |
Recherche
dans
| Actualités | Guide Produits | Portfolios architectes | Archibat la revue  
   
 
Newsletter
Opinions/débats
Diaporamas
Concours
Réglementation
Dossier du mois
Annuaires
Diaporamas
 
Parcours Architectural
Notre dame
Résultat architectural de deux contraintes physiques, la contrainte horizontale imposée par l’étroitesse du terrain et la contrainte verticale définie...
 
Agenda
Du 14 au 23 Décembre 2018
Le Salon de la Décoration et du Design, dardéco 2018
Lieu : Parc des Expositions et Centre de Commerce International de Tunis
Voir tous les salons
 
Accueil | Actualités | National | Entretien avec Olivier Brochet
Entretien avec Olivier Brochet
© Archibat
 
À l’occasion de la conférence « La ville à l’épreuve de l’urbain » organisée par l’Institut français de coopération et le Collège international de Tunis, qui s’est tenue le 13 décembre 2008, l’architecte Olivier Brochet(1), invité d’honneur de cette manifestation, s’est entretenu avec Archibat sur le thème de la ville et de l’urbain.

Archibat : Comment concilier densification urbaine inéluctable et qualité de vie en ville ?
Densité n’est pas antinomique de qualité de vie. Un grand ensemble des années 50-60 n’est ni plus ni moins dense qu’une ville classique française composée de maisons de ville.

Archibat : Quelles formes urbaines inventer pour limiter le phénomène d’étalement urbain et préserver la qualité de vie ?
La solution que je préconise quand je travaille sur la densité est la mixité de l’habitat. Pour freiner l’étalement urbain pavillonnaire la seule alternative a été la tour ou la barre. Entre les deux il faut inventer une mixité associant la maison de ville, le petit collectif et le collectif de hauteur. Il ne faut pas perdre de vue la notion d’adresse. On doit aussi trouver la bonne place à la voiture.

Archibat : Les tours sont-elles une réponse écologique à la question ?
Pas forcément, cela dépend du contexte. On a quelquefois intérêt à s’élever pour libérer des espaces verts. A Tokyo ou à Paris la Défense, le foncier impose le recours à la tour. Par ailleurs la course à la plus haute tour à laquelle on assiste aujourd’hui n’est pas une question d’architecture. Ce sont des démonstrations de force. Si la tour la plus haute mesure un kilomètre, on prévoit une tour de deux kilomètres à Dubaï. Ce n’est pas ça qui fait une identité. Peut-être d’une certaine manière oui, c’est ainsi que Las Vegas s’est construite une identité… On a peut-être besoin de ces extrêmes pour tirer des conclusions.

Archibat : Quelle est votre opinion quant aux normes HQE dans le bâtiment ?
La notion de bâtiment HQE ne me convient pas du tout. On a coutume dans l’agence de lui opposer la haute qualité d’usage, la bonne mesure à tout point de vue. C’est une question de bon sens, s’adapter à la situation, tenir compte de la bonne orientation, bien isoler…. Les normes sont des solutions toutes prêtes et non pas des objectifs. Le risque est grand que cela ne se transforme en quelque chose d’absurde. En France par exemple, les normes pour les personnes à mobilité réduite qui s’appliquent à tous les logements sans distinction, et en particulier aux logements sociaux, conduisent à des aberrations. La surface supplémentaire consacrée aux sanitaires, par exemple, diminue d’autant les autres espaces de vie, que le logement soit destiné à une personne handicapée ou non. C’est une régression par rapport à l’ancienne règle qui exigeait que le logement soit adaptable en cas d’occupation par une personne handicapée. De la même façon, la règlementation thermique 2005 qui conditionne l’octroi du label qualité à 16% de surface vitrée maximum manque sa cible, puisqu’aucune distinction entre les façades sud, nord ou ouest n’est préconisée. La qualité d’usage, au contraire, suppose que l’on crée des dispositifs pour réguler la lumière en tenant compte de l’orientation, de l a situation.
En ce sens la notion d’écoquartier est pertinente. On y intègre les habitudes d’usage des habitants, leur bien-être, etc. En France c’est une idée naissante alors qu’en Allemagne c’est beaucoup plus développé. C’est une question de culture. La tendance louable que tente d’impulser le Grenelle de l’environnement s’avère incompatible avec les lois du marché. Elle nécessite un surcoût de 20% par logement ce qui est difficilement supportable par les sociétés d’HLM soumises à des exigences de rentabilité.

Il faut réfléchir à des nouvelles façons d’habiter, développer des unités de vie à l’échelle du quartier. Penser la ville en termes de ville durable et d’organisme de vie. C’est ce que nous avons tenté de faire pour le projet de « La Berge du Lac » à Bordeaux, pour lequel nous avions une mission d’architecte urbaniste. L’idée était que les gens utilisent le moins possible leur voiture. L’accent a été mis sur des modes de transport doux, en l’occurrence le tramway. Il fallait quand même réserver une place aux voitures, ce fut en dessous des jardins. Ce qui  a permis de différencier les façades intérieures des îlots, comptant une centaine de logements chacun, et les façades urbaines dessinées par ces mêmes maisons. Dans la ville vernaculaire, le passage du public au privé, au collectif se fait naturellement. C’est cette dimension qu’il faut retrouver. L’architecture actuelle devrait intégrer également la maîtrise des ambiances au moyen d’espaces tampons, de vérandas, etc., que l’on retrouve dans l’architecture vernaculaire.

Archibat : Comment définiriez-vous « le petit plus qui relève du sensible » que vous citez dans le texte de présentation de votre agence ?
Ça commence par la leçon qui est donnée par le lieu, sa poésie, sa nature. Savoir regarder le site, s’en imprégner, repérer dans une situation les raisons de commencer le travail de telle ou telle manière. Avoir la pe rception la moins réduite possible pour révéler la dimension sensible du lieu. C’est une quête de l’identité du lieu. Projeter est un univers d’associations, telle donnée du site peut nous amener à jouer avec des données venues d’ailleurs, d’autres arts…

(1) A propos d’Olivier Brochet
Né en 1956, Olivier Brochet est associé depuis 1986 à Emmanuel Lajus et Christine Puyeo au sein de la BLP agence d’architecture, à Bordeaux. Il est par ailleurs professeur à l'Ecole d'architecture et de paysage de Bordeaux.  On lui compte plusieurs projets de réhabilitation de musées comme celui du musée de l'Orangerie à Paris et du musée Fabre à Montpellier, ainsi que celui du Musée de l'Homme du Trocadéro réalisé avec Emmanuel Nebout. Olivier Brochet et ses deux associés sont sollicités dans le cadre d’opérations urbaines. L'agence, associée à Elizabeth de Portzamparc et à Signes, a ainsi conçu le réaménagement des principaux espaces urbains bordelais traversés par le tram way. Elle entame la mise en œuvre, pour le compte de Bouygues et de la CUB, de l'opération d'urbanisme de la Berge du Lac et l'aménagement de la zone d'affaires Cœur d'Orly, confié par Aéroports de Paris. Si l’on en croit Marie-Christine Loriers, auteur du texte de présentation de l’agence
« L‘objectif de toute intervention, quelle que soit son échelle, est d’apporter plus de qualité au contexte – qualité architecturale, mais aussi et bien sûr qualité urbaine, qualité sociale, environnementale, sans oublier ce petit quelque chose qui relève du sensible – le tactile, la couleur, l’échelle humaine, la fenêtre sur l’imaginaire. »

 



© Agence BLP – Musée de l’ Orangerie, Paris

© Agence BLP – La Berge du Lac, Bordeaux


Alia Ben Ayed
 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE
BIM : Pourquoi il est temps de s’y mettre ?
Expo-vente ARTIcadeau
Expo-vente du 23 au 28 novembre 2018 à l'Acropolium de Carthage
AVIS CONCOURS NATIONAL D’ARCHITECTURE A UN DEGRE
PROJET DE REALISATION DU « LAKESIDE LEISURE CITY » AU BERGES DU LAC 1 –TUNIS
 
 
mailto:abonnement@archibat.tn
Dossier du mois
Revêtements de sol d’intérieur
Le sol annonce la couleur et constitue un élément esthétique majeur dans nos intérieurs ! Chaque re ...
Archibat la revue
Présentation
Vente & Abonnement
Revue de presse
 
Partenaires
Accueil | Flux RSS | Publicité | Référencez-vous sur Archibat | Newsletter | Contactez-nous | Plan du site
© 2008 Architecture, Bâtiment, Communication | création site web Positif Tunisie - Tous droits réservés