Accueil | Actualités | National | Projet «Facciata»
Rendre à la Médina son charme
Projet «Facciata»
Rendre à la Médina son charme
 
L’association les Amis de la Médina de Sfax vient de lancer un programme ambitieux pour le réaménagement de l’ancienne ville. Il s’agit du projet «Facciata». Partant du constat que l’état des rues et des ruelles de la Médina de Sfax se dégrade jour après jour, le projet «Facciata», dont le nom appartient au dialecte tunisien d’origine italienne qui signifie façade, vise à réhabiliter la rue Cheikh Tijani connu sous le nom «Zkak Edhaha».
Elle se situe au nord-ouest de la Médina. La rue s’étend sur 180 mètres et comprend sept maisons qui possèdent les noms de leurs propriétaires dont Dar Kamoun, Dar Laâdhar. La rue abrite, également, Dar Baya, une maison en cours de transformation en maison d’hôtes, ainsi qu’un café culturel et une boulangerie traditionnelle.
 
L’action du projet vise à restaurer les façades, leurs ornements ainsi que la chaussée de la rue Cheikh Tijani et à y créer un cadre agréable et attractif pour les citoyens et les visiteurs. De ce fait, le projet va contribuer à protéger le patrimoine architectural de la rue et à redonner à l’architecture arabo-musulmane son éclat.

«La Médina de Sfax est construite selon un modèle architectural arabo-musulman. Elle ressemble à El Koufa en Irak. Des jeunes, membres de l’association les Amis de la Médina de Sfax résidant en France, ont pris l’initiative de redonner à leur ville son attraction. Ils ont pu obtenir une subvention de 200 mille dinars tunisiens d’un fonds spécifique du ministère français des Affaires étrangères. Un appel d’offre a été lancé pour les travaux de réhabilitation qui vont démarrer au cours de ce mois», explique M. Kaïs Loumi, porte-parole du projet.

Les travaux consistent à ravaler en matériaux naturels les murs de la rue Cheikh Tijani pour qu’ils reprennent leurs façades uniformes d’origine, restaurer les portes et les fenêtres antiques afin de leur redonner leur charme traditionnel, ainsi qu’entretenir le réseau d’assainissement pour des conditions de vie plus saines et plus hygiéniques. Le plan d’action vise, également, la création d’activités économiques et artisanales pour faire vivre la rue.
«C’est un projet partant d’une initiative citoyenne. L’indice “citoyenneté” devient un critère majeur pour figurer dans la liste du patrimoine mondial. Nous avons déjà présenté un dossier de candidature pour l’inscription de notre Médina sur cette liste», explique M. Loumi.
Rappelons que l’association les Amis de la Médina de Sfax, l’association à l’initiative de Facciata, a été fondée en 2010 par des citoyens soucieux de la sauvegarde du patrimoine de l’ancienne ville. Elle vise à devenir un contributeur majeur dans la protection et la valorisation de la Médina pour qu’elle retrouve ses fonctionnalités de centre-ville historique. L’association a deux antennes, l’une à Sfax, l’autre à Paris et compte près d’une centaine d’adhérents.
 
Source : La Presse