Accueil | Actualités | National | L’architecte, Françoise-Hélène Jourda reçoit la Légion d'Honneur
L’architecte, Françoise-Hélène Jourda reçoit la Légion d'Honneur
 
L'architecte, Françoise-Hélène Jourda, connue pour son engagement de longue date en faveur de la construction responsable, a reçu les insignes de chevalier dans l'Ordre de la légion d'Honneur.
Le secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme, a décerné le 9 juillet 2009 à l'architecte Françoise-Hélène Jourda les insignes de chevalier dans l'Ordre de la légion d'Honneur. En distinguant une "personnalité hors-norme", celui-ci a salué "le parcours exceptionnel" de l’architecte, ainsi que sa profession, "une passion, un métier complet et difficile, au cœur des exigences du Grenelle de l'Environnement".
Françoise-Hélène Jourda a tenu à remercier dans son allocution tous ceux qui l'ont soutenue dans son combat depuis trente ans. "Et je compte bien poursuivre encore pendant au moins trente ans" s'est-elle exclamée, en plaidant pour la "culture du partage" que suppose le développement durable dans la construction et l'urbanisme. "Seul le développement durable nous permettra d'échapper à une catastrophe planétaire. Nous sommes aujourd'hui dans l'œil du cyclone, au seuil d'une révolution bien plus importante que la révolution industrielle" a-t-elle déclaré devant ses amis réunis pour la circonstance, entourée de ses quatre enfants - dont trois sont architectes ! - et en présence de tous les collaborateurs de son agence.
En octobre 2007, en préambule du « Grenelle de l’environnement » et à la demande du Ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durable, Mr Jean-Louis Borloo, elle a produit, un rapport engagé sur la prise en compte du développement durable dans la construction en France.

voir PDF

Françoise-Hélène Jourda, a enseigné à Lyon, à Oslo, à l’université du Minnesota, à l’École polytechnique de Londres, à l’université technique de Kassel. Elle occupe depuis 1999 la chaire d’architecture durable à l’école d’architecture de Vienne et dirige la société EO.CITE, société de
Conseil en architecture et urbanisme.

Françoise-Hélène Jourda, rappelons le, était l’invitée de l'Institut Français de Coopération de Tunis, en collaboration avec Archibat et l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme, elle a donné une conférence le 25 avril 2009 à l’ENAU portant sur «l’architecture renouvelée et le développement durable ».

Critique vis-à-vis de la primauté accordée à l’esthétique visuelle imposée par la médiatisation d’une architecture formaliste elle prône une architecture de la laideur. Formule, bien entendu, provocatrice qui témoigne de sa détermination à défendre ses convictions pour une architecture sensible, dédiée au bien-être et attentive à la conservation des ressources planétaires. Posture qui, sans pour autant négliger la modalité visuelle dans la perception, prend la mesure des autres sens et parvient à produire une architecture de qualité pertinente dans l’environnement dans lequel elle se situe. À l’occasion de cette conférence Françoise Hélène Jourda nous a fait le plaisir de nous accorder un entretien qui est publié dans le n°18 de la revue Archibat.